•  
  •  

Portrait

Helvetia Christiana, la « société suisse pour la défense de la tradition, de la famille et de la propriété » (TFP), fait partie d’une organisation faîtière ayant pour but de sauvegarder les valeurs fondamentales de la civilisation chrétienne. Notre culture vivant une crise profonde, Helvetia Christiana, la société suisse défendant la tradition, la famille et la propriété (TFP), s’engage en organisant de multiples activités. Afin de surmonter cette crise et de remettre notre pays sur la bonne voie chrétienne à long terme, la TFP publie des ouvrages et documents, organise des campagnes, actions et conférences. Pour la TFP, il s’agit tout particulièrement de rétablir les piliers d’une civilisation chrétienne authentique – la tradition, la famille et la propriété.

Plinio Corrêa de Oliveira

Penseur chrétien, écrivain, professeur d’université, journaliste et conférencier – tous ces termes peuvent décrire la vie du professeur Plinio Corrêa de Oliveira. Une telle description reste toutefois incomplète. Plinio Corrêa de Oliveira est un homme devant être vu à la lumière de son époque. Le fondateur de la TFP brésilienne né à São Paulo (Brésil) en 1908 est une personnalité droite ; dans un siècle mouvementé, il se distingue comme un homme de foi, de pensée et d’action. En supposant qu’il soit possible de le définir, Plinio Corrêa de Oliveira doit tout d’abord être considéré comme quelqu’un qui place la foi chrétienne au-dessus de tout. Cette foi détermine toute sa vie. Il renonce consciemment à une brillante carrière politique pour se mettre au service de la chrétienté. Cette vocation remonte déjà à son enfance, où sa mère, Lucilia Corrêa de Oliveira, lui inculque un amour profond de la chrétienté. Cette orientation précoce et son éducation ultérieure constituent le fondement d’une vie consacrée à la chrétienté.

En 1928, il devient le dirigeant principal et l'orateur de la Ligue chrétienne au Brésil. En 1934, il est élu au sein du Parlement du pays en tant que député de la Ligue chrétienne. Membre du Congrès le plus jeune de l’histoire du Brésil ayant obtenu le plus grand nombre de voix, il est estimé en tant que leader du bloc chrétien.

Le reste de sa vie est une longue liste d’activités au service de la cause chrétienne. Il devient titulaire de la chaire d’Histoire moderne et contemporaine à l’université de São Paulo. De 1935 à 1947, il est l’éditeur de l’hebdomadaire Legionario, qui, sous sa direction, se distingue dans la presse brésilienne par son opposition au national-socialisme et au communisme. En 1951, il crée une autre revue mensuelle, qu’il dirige. De 1968 à 1990, il écrit régulièrement pour le Folha de São Paulo, le principal quotidien de la ville de São Paulo.

Le professeur Plinio Corrêa de Oliveira est toutefois bien plus qu’un homme de foi et d’action. Son analyse profonde de l’histoire et des événements mondiaux permet l’émergence d’une pensée chrétienne orientée vers l’action s’opposant courageusement et énergiquement au communisme et au christianisme de gauche qui bouleversent l’Amérique latine et le monde. Reconnu en tant que théologien, il rédige 15 livres et plus de 2500 textes et articles. Son œuvre magistrale est Révolution et Contre-Révolution.

En résumé, le professeur Plinio Corrêa de Oliveira est un véritable croisé du XXe siècle, un homme incarnant sa propre pensée. En 1959, il fonde la Société brésilienne pour la défense de la tradition, de la famille et de la propriété (TFP), qui existait déjà sous des noms différents depuis 1928 ; jusqu’à sa mort, en 1995, il est au service de la société en tant que président. Aujourd’hui, des organisations, associations et groupes de la TFP se réclamant du professeur Plinio et appartenant à la même organisation faîtière existent sur tous les continents et dans plus de 50 pays.